Exemple d’une thématique vue sous l’angle économique

Comment partage gratuit et travail collaboratif créent de la valeur dans le secteur du logiciel. 

Points clés:

  • Les logiciels open source sont intégrés dans des offres commerciales depuis les années 1970 – l’historique montre leur importance grandissante au fur et à mesure du temps
  • L’open source a nourri la croissance de l’informatique en Cloud grâce à ses qualités : coûts faibles, résilience importante, forte interopérabilité et dynamique d’innovation
  • Les suites logicielles Cloud sont généralement des hybrides de code « propriétaire » et open source – leurs périmètres respectifs se définissent en fonction d’objectifs business
  • Les solutions digitales se basant sur le Cloud où l’open source joue un rôle structurant, chaque entreprise doit définir une stratégie open source adaptée à ses besoins

 

Description fonctionnelle

Le mouvement open source a radicalement transformé l’industrie informatique. Ce que l’on nomme couramment le “digital”, pour faire la distinction avec les technologies numériques classiques, fonctionne très largement sur des logiciels open source. On peut citer comme exemples emblématiques le système d’exploitation Linux (Linux Fondation, 1991), le serveur web (Apache http server, 1996), Android (Google – 2008) qui équipe environ 80% des smartphones vendus, OpenStack (2010) adopté par les développeurs de Data Center et Hadoop (2006) dans le domaine des Big Data, lesquelles sont cruciales dans l’intelligence Artificielle. La plutôt conservatrice industrie des télécommunications a lancé OPNFV (2013) pour les réseaux du futur. Etant donné l’importance du digital dans l’économie moderne, l’open source est clairement un facteur structurant.

De nombreux standards du Cloud sont définis en open source avec un code source public et gratuit. Néanmoins les logiciels open source sont distribués avec des licences spécifiques qui précisent leurs conditions d’utilisation, notamment les droits de modification et les obligations de redistribution. Une licence open source peut avoir un impact sur les termes des licences des logiciels associés et non open source, en particulier concernant la propriété intellectuelle. Les licences open source contenant des obligations légales, il faut s’assurer avec des juristes de leur compatibilité avec la stratégie de l’entreprise utilisatrice.

L’open source permet des sous-systèmes interopérables, résilients et modulaires. Les suites logicielles commercialisées combinent généralement de multiples composants open source avec des logiciels sous licence privée qui apportent des améliorations comme des fonctions de mise en œuvre, d’augmentation des performances techniques, de gestion technique et opérationnelle etc. Des services tels que l’intégration, l’hébergement, le support, la maintenance etc. peuvent être proposés associés au logiciel open source. En effet les solutions logicielles complètes sont des systèmes complexes et la gestion du cycle de vie requiert un personnel qualifié. L’enrichissement du logiciel open source permet de justifier un prix de vente non nul et donc de générer des revenus.

L’open source est aussi utilisé pour le matériel quoique moins souvent. Un exemple remarquable est l’Open Compute Project (OCP) de Facebook qui a fortement fait évoluer la conception technique des centres de données.

Les termes « open data » et « open innovation » ne doivent pas être confondus avec le logiciel open source. Ils concernent des principes de travail collaboratif entre des organisations distinctes dans le but de servir l’intérêt commun des membres d’un écosystème. La similarité entre tous ces “open” est de mettre en commun des ressources pour l’intérêt général. Pour autant, il faut les dissocier.

 

Rationalité économique

Lorsque qu’un logiciel open source a du succès et tend à devenir un standard de marché dans son domaine, il attire une communauté de développeurs de plus en plus grande. Ceci abouti à un développement plus rapide qu’avec un processus internalisé, moins de coût de R&D, plus de résilience intrinsèque du fait des nombreux tests et correctifs, et enfin plus de fonctionnalité et une meilleure performances technique grâce à un flot constant d’innovations. Le fait d’établir un standard favorise aussi, par construction, une interopérabilité entre des sources multiples.

On peut citer des exemples récents, dans l’analyse Big Data (« R », Python…), les composants cloud (Docker, Kubernetes…) et les plateformes pour applications (Android…). L’acquisition de LinkedIn qui est bâti sur un open source par Microsoft pour 26.2 milliards de dollars est un révélateur tangible de la valeur économique de l’open source.

Une étude menée par Oxford Economics a trouvé que déjà en 2015 près de la moitié des développeurs interrogés, 49%, déclaraient utiliser l’open source dans le développement des produits et des services. Parmi les plus importants bénéfices, ils répondaient que l’utilisation d’open source permettait à leur entreprise de délivrer des produits de meilleure qualité.

« Si nous devions tout développer depuis zéro, cela nous prendrait des années avant de livrer des applications de bonne qualité. Mais parce que nous avons tant de composants structurels et de progiciels de déploiement, ainsi que des outils de mise au point, la productivité de chacun est grandement accélérée. »

Colin Bodell, Directeur Général des Technologies du Groupe de presse Time.

 

Vision prospective

Dans un récent rapport (The IT infrastructure landscape is evolving rapidly. What will it look like in 2020?) Mac Kinsey observe que l’utilisation de logiciels open source va croissante et pénètre de nouveaux domaines. Ils citent une étude (Future of Open Source Survey par Black Duck and North Bridge) qui établi qu’environ 65% des entreprises ont augmenté leur usage de l’open source entre 2015 et 2016. Les principaux fournisseurs de technologies numériques s’appuient aujourd’hui sur des solutions open source comme Apache Spark, Kubernetes et OpenShift.

D’autre part, beaucoup de grandes sociétés comme Airbnb, Airbus, eBay, Intel et Qualcomm parmi d’autres utilisent TensorFlow, la librairie open source de Google’s pour le code d’Intelligence Artificielle machine learning. L’Open Compute Project de Facebook qui vise à rendre le matériel (hardware) plus efficace, flexible et modulable a contribué à étendre le mouvement open source dans les centres de données des grandes compagnies partenaires comme AT&T, Deutsche Telekom et Goldman Sachs.

Quelques fabricants de semi-conducteurs asiatiques proposent également des produits standards basés sur une conception en mode open source. Si les tendances actuelles perdurent, selon Mc Kinsey citant IDC (Worldwide Quarterly Server Tracker, Worldwide Quarterly Disk Storage Tracker), les fabricants asiatiques pourraient avoir accru leurs parts de marché par un facteur 2 à 3 entre 2017 et 2020.

L’importance grandissante de d’exploitation en DevOps qui met en œuvre les principes de la méthode Agile, caractérisée par un fonctionnement collaboratif transversal avec des cycles très rapides, renforce la tendance vers l’open source qui est collaboratif par essence et par construction. DevOps permet de livrer des fonctionnalités supplémentaires encore plus vite lorsque combiné avec l’open source. Ceci répond au besoin des entreprises de tous secteurs économiques d’évoluer de plus en plus rapidement pour être performantes sur leurs marchés spécifiques.

Dans l’étude McKinsey “IT-as-a-Service Survey” de 2017, 80 % des personnes interviewées disaient avoir déjà mis en œuvre des pratiques DevOps practices dans leurs organisations. De plus, 53 % disaient qu’elles appliqueraient DevOps intégralement d’ici 2020, partant de 37 % en 2017.

Un des principaux freins au déploiement de l’open source est le manque de professionnels qualifiés. Naturellement cela ne remet pas en cause la tendance vers plus d’open source du fait de ses bénéfices propres. Cependant, comme dit dans la section Description fonctionnelle, il faut utiliser l’open source de façon pertinente de façon servir sa stratégie d’entreprise.

André Trocheris

Contactez-nous

En nous envoyant votre email et toute autre information personnelle, vous acceptez que les informations soient utilisées en accord avec notre politique de protection des données prévues aux mentions légales de notre site Internet. Ces données ne seront pas stockées pour un autre usage que pour vous contacter. Elles ne seront ni vendues ni échangées.